Le Monde de Caline
Bonjour !

Toute l'équipe du forum
Le Monde de Caline
Vous souhaite la bienvenue.
Si c’est votre première visite,
cliquez sur
----> S’enregistrer <----

Vous êtes déjà inscrit,
cliquez sur
----> Connexion <----

Pour nous contacter,
cliquez en bas de cette page sur
----> Contact <----



Amicalement.

Les administrateurs du staff



 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 le rêve, une aventure individuelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Capriany
Admin
Admin
avatar

Localisation Ici et Là

MessageSujet: le rêve, une aventure individuelle   Ven 4 Fév - 0:01

Rien n'est plus individuel que le rêve.
Le rêve est notre intimité absolue, notre nudité totale.
Les tréfonds de notre personnalité montent à la surface. Le rêve nous échappe ; nous ne l'assumons pas au moment où il se produit. Nous n'y sommes pour rien ; et nous ne sommes en aucun cas responsables ni du plus sublime ni du plus horrible des songes. Le rêve nous entraine dans ses sentiers, et nous demeurons inertes.
Mais le rêve n'est-il pas notre démarche la plus secrète ? notre comportement le plus authentique ?
C'est dans les coulisses de la nuit que surgissent les vérités profondes. Mais avec l'aube reviennent les spectables, les mises en scènes, le paraître, les jeux sociaux, les comportements frelatés, la perte des vérités élémentaires.
Et c'est pourquoi il semble essentiel de ne pas rompre avec les rêves, en tentant d'en dénicher les significations

Le rêve est absolument indispensable à l'équilibre mental et psychologique. Il est aussi essentiel que l'alimentation et le someil. Le rêve est une sorte de respiration psychologique. Il est avant tout une "soupape" à de nombreuses impulsions réprimées durant la journée. Le rêve permet la libération des soucis, des hostilités, des hargnes, des espoirs, des revendications, des désirs. Il fait surtout remonter en surface des difficultés intérieures ; souvent il nous suggère des solutions, par le truchement de cet énorme ordinateur qu'est notre inconscient.

Le rêve est également notre agent de renseignements le plus précieux. Il représente notre solitude totale ; dans un rêve nous sommes face à nous-mêmes, sans tricherie possible. Rien n'y existe, sauf nous. Et la plupart des personnages qui se présentent dans un rêve sont, souvent, des aspects de nous-mêmes.

4 conditions principales d'auto-interprétation :

la première condition est d'accorder aux rêves l'importance qu'ils méritent ! De même que, dans la vie diurne, on peut passer sans les voir devant d'admirables paysages, de même on peut ne jamais remarquer des rêves qui, interprétés et assimilés, auraient pu changer le cours de l'existence.
la deuxième condition est de connaître, le mieux possible, le "langage" du rêve. Ce langage étant toujours symbolique (malgré les apparences parfois), il s'agit évidemment de savoir ce que signifient tel ou tel symbole. Il faut donc s'accomoder des symboles employés par les rêves et faire son possible pour les décoder. Il est regrettable que tout rêve nous dise des choses dans une langue mystérieuse mais qu'y faire ? Car pourquoi une personne reve-t-elle, par exemple, qu'elle s'emberlificote dans le contenu d'une valise éventrée en plein boulevard ou qu'elle se promène en haillons sous les quolibets ? Il serait tellement plus simple qu'elle se voie en rêve, victime de sentiments d'infériorité ou d'échec, ou ayant une piètre opinion d'elle-même. Un rêve aussi net est impossible, car comment "dessiner", en effet, un sentiment d'infériorité ou d'échec, qui sont des sensations abstraites, uniquement traduisibles par signes, images ou symboles ?
Répétons le : il est fort difficile d'interpréter à fond, un symbole. On ne pourrait le faire qu'en étant à la fois psychanalyste, historien des religions, historien des mythes et des symboles universels et particulers...... Il est rarissime qu'un seul être réunisse une telle somme de connaissances ; c'est pourquoi il nous faut revenir à des conceptions plus simples.
La troisième condition est de se dire et de se répéter que tout rêve se déroule "de soi à soi". Personne d'autre que soi n'est concerné dans un rêve. C'est un état de solitude totale.
La quatrième condition est de savoir qu'une personnalité profonde ne correspond presque jamais à ce qu'elle parait être. Que dans l'inconscient, gravitent des complexes normaux ou anormaux, tels des satellites autour d'une planète ; et que sur certains de ces complexes, ont été déposées des dalles de protection tandis que rodent, dans les tréfonds, d'innombrables refoulements ! C'est d'ailleurs pour tenter de replacer une personnalité dans son authenticité qu'existe la psychanalyse et... l'analyse des reves.

En conclusion à ces quatre conditions, nous voyons que l'auto-interprétation d'un rêve dépend :
a) de ce que l'on est,
b) de ce que l'on recherche.
Si une personne a verrouillé sa personnalité dans des comportements qui lui donnent une illusion de force, d'intelligence et de connaissance de soi, elle risque fort de passer à coté de tout rêve important. Pourquoi ? Parcequ'elle refuse (par angoisse inconsciente) de remettre en question la moindre chose qui la concerne. Elle glisse à la surface des choses. Imaginons une personne pour qui "avoir raison" (ou n'avoir pas tort) est un impératif vital. Et voici un rêve qui lui glisse à l'oreille que ce comportement cache de nombreux infantilismes et de grandes angoisses, le tout transporté tel quel depuis l'enfance. Il est presque certain que cette personne ne regardera pas dans la direction de son rêve, mais n'importe où ailleurs. Quitte à cimenter quelques arc-boutants supplémentaires autour de sa personnalité déjà rigide.

Quelques petits extraits du livre "l'interprétation des rêves" de Pierre DACO, psychologue et psychanalyste.


Revenir en haut Aller en bas
 
le rêve, une aventure individuelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Caline :: L'antre de ce qui me défini :: Vos expériences :: Vos histoires-
Sauter vers: